0. Prérequis

  • Reconnaissance globale des figures planes,
  • Repérages dans l’espace
  • Egalité des longueurs/ notion de superposabilité (figure isométrique)
  • Tracé de segments et/ ou arc de cercle.

1.Les apprentissages visés

  • Reconnaître si une figure présente un axe de symétrie,
  • Compléter une figure pour qu’elle soit symétrique par rapport à un axe donné,
  • Connaitre le vocabulaire: axe de symétrie, figure de symétrie,

2. Outil ou objet d’étude?

Outil: modélisation de situation issues de l’environnement (papillon, bâtiment)

Objet: il s’agit d’étudier certains aspects de cette transformation de symétrie. De faire des observations de l’équidistance entre le point et son symétrique.

G1: axe de symétrie retrouver par pliage, on reconnait deux moitie par superposition.

3. Différenciation et variante

Différenciation: utiliser le pliage, puis l’image mentale

Variantes: calques, géo-miroir, image mentale, support, figures

4. Sens pour l’élève

La figure est symétrique lorsque l’on peut plier la feuille tel que 2 morceaux identiques.

Mobilisé pour faire vivre :

  • la notion de droite (comme pli puis comme droite dessinée pour représenter le pli)
  • la notion de perpendicularité,
  • la notion de distance d’un point à une droite,
  • la notion de bissectrice (fin C3)

0. Prérequis

Reconnaissance globale des carrés et des rectangles.

1.Apprentissages visés

Repérer et produire des angles droits à l’aide d’un gabarit, d’une équerre,

Faire le lien entre instrument de tracé “équerre” et propriété géométrique.

2. Objet d’étude ou outil?

C’est essentiellement utilisé comme outil pour reconnaître un carré, un triangle rectangle, cube, pavé droit.

G1: objet dont le coin de l’équerre est le paradigme.

Mobilisé pour faire vivre la notion d’angle droit, de perpendicularité, de cubes et de pavés droits au C3.

0. Prérequis

  • Alignement, manipulation de la règle graduée,
  • Egalité longueur/ superposabilité

1.Les apprentissages visés

Tracer, comparer, mesurer les segments, en rechercher le milieu, repérer les aligmements.

2. Outil ou objet d’étude?

Objet d’étude: tracer, mesurer, comparer, milieu d’un segment, alignement, vocabulaire

Outil: représenter des grandeurs par des segments, tracer de figures

G1: le segment est un trait droit, il commence et se termine.

G2: (de G1 vers G2) le segment est le représentant d’une longueur. Un point est sur un segment s’il est aligné avec ses 2 extrémités.

3. Sens pour l’élève

Un trait tracé à la règle avec 2 points ou 2 petits traits au bout.

Mobilisé pour:

  • faire vivre longueur distance, représenter et décrire les solides et les polygones.
  • Représenter les cercles et le disques,
  • symétrie axiale,
  • représenter nombre sur une droite graduée,
  • en cycle 3 étudier comme le plus court chemin.

0. Prérequis

  • reconnaissance de la forme globale du “rond”,
  • dessiner un rond à main levée,

1. Les apprentissages visés

  • construire un cercle connaissant son centre et un point, son centre et son rayon, en connaissant son diamètre.
  • connaitre et utiliser le vocabulaire: cercle, disque, centre, rayon,
  • utiliser un compas
  • faire le lien entre l’instrument de tracé ( le compas) et la propriété géométrique du cercle.

2. Outil ou objet d’étude ?

Objet d’étude: tracé le cercle sans contraintes puis avec un compas, reconnaissance de forme, propriété du cercle: longueur constante entre centre et bord.

Outil: dessiner des figures (rosaces) , reproduire des figures, prévoir/ tracer trajectoire, reporter une longueur, construire des triangles.

G1: le cercle est rond, disque matériel, pièces de monnaie.

G2: arc de cercle, tracé de cercle entier => C3, ensemble de point équidistant d’un point donné.

Nota : la prise de conscience d’un lieu particulier appelé centre qui est à distance constante de la ligne tracée.

3. Evolution du sens pour l’élève:

  • rond (C1),
  • dessin obtenu avec un compas (C2),
  • ligne fermée à distance constante d’un centre, ligne fermée ayant une infinité d’axe de symétrie, ligne fermée à courbure constante (C3)

Mobilisé faire vivre : les égalités de longueur, le report de longueur. notion de milieu (tracé d’un cercle), notion de boules (cylindres et cônes), point (avec le centre du cercle, longueur (rayon, diamètre), segment (rayons, cordes).

Dès la PS, l’élève différencie les formes par la vue, le toucher. Les formes apprises sont: carré, triangle et ronds.

En MS, on augmente le nombre de forme et le classement.

En GS, les élèves classent les différentes formes et énoncent les propriétés (nombre de bord, pointus??)

  • La topologie: les élèves apprennent à se repérer dans l’espace en salle de motricité avec des jeux de déplacements ( dessus, devant, derrière.. ) puis compare avec les photographies.
  • Tangrams: observer, décrire, nommer les différentes parties.
  • Utilisation du quadrillage en découverte pour des situations de repérage dans l’espace

Digression: La découverte des solides est faite de manière perceptive en les observant, en les manipulant. Les élèves doivent nommer les solides. On peut proposer un sac à forme pour une exploration tactile des solides.

http://ww2.ac-poitiers.fr/ia16-pedagogie/IMG/pdf/formes_geometriques_a_l_ecole_maternelle.pdf