L’élève mobilise peu son corps=> il faut l’amener à développer un langage corporel varié en s’appuyant sur des images mentales ou l’utilisation de matériel.

L’élève utilise un espace limité (très fréquent) => développer toutes les directions en s’appuyant sur un balisage de l’espace, l’utilisation de l’imaginaire.

L’élève a toujours le même tempo, le même rythme => amener l’élève a être attentif au temps interne, proposer une évolution sans musique.

L‘énergie des mouvements est toujours égale => développer les sensations dues à l’énergie, en utilisant des dynamismes différents dans des jeux avec des actions soudaines.

L’élève “n’est pas dans sa danse” => développer l’attention et la concentration en instaurant une entrée dans l’activité dans la danse.

La séance se déroule ainsi :

  • des rituels pour l’appropriation de l’espace de danse par exemple. http://www.ac-grenoble.fr/ien.paysderomans/wordpress/wp-content/uploads/2017/11/Mises-en-danse-rituels-dentr%C3%A9e-en-danse.pdf
  • une mise en disponibilité du corporelle
    • Frotter, caresser, tapoter, « dépoussiérer », secouer les différentes parties de son corps, seul ou à deux (face à face ou l’un derrière l’autre). Si un élève ne supporte pas de toucher ou d’être touché on peut utiliser un objet intermédiaire comme une balle de tennis qu’il va faire rouler sur les parties du corps.
    • Faire danser séparément différentes parties du corps : tête, bras, jambes, nez…. On peut utiliser un accessoire (bonnet, gant, chaussette…) pour identifier la partie du corps sollicitée.
    • Faire les animaux ( chat, flamant rose, éléphant, araignée..)
    • https://prim14.discip.ac-caen.fr/IMG/pdf/situations_de_disponibilite.pdf
  • proposer 1 à 3 situations liées à la démarche de création
  • production devant les autres
  • rituel de fin de séance

Vous retrouverez à la fin de cet article 3 liens pour vous permettre d’approfondir ou de mieux comprendre ce qu’est la démarche de création en danse. Pour ma part je vous livre ici un petit résumé.

La démarche de création ce fait en plusieurs étapes:

  1. Exploration: donner du sens et prendre plaisir à chercher un danse => c’est un enrichissement. Par exemple l’enseignant donne un thème et le décline en catégories : un mot, un geste, une émotion, une couleur.. et les élèves donnent des idées en groupe classe. Cela facilite l’exploration du monde à imaginer. Nota: on retrouve un peu le même principe en production d’écrit où certains élèves vont dire :” je n’ai pas d’idées”. L’enseignant va interroger le groupe classe pour faire émerger des idées et enrichir l’univers de élèves.
  2. Improvisation: adapter sa motricité à une intention – on s’appuie sur un inducteur.
  3. Composition: c’est l’élaboration d’un projet chorégraphique => la transformation.
  4. Mémorisation: les élèves mémorisent les autres nuances de création que la leur, un mouvement donnée
  5. Production: donner à voir une danse de manière lisible

Les liens qui vous serviront pour rentrer plus en détail dans le sujet:

https://web.ac-reims.fr/dsden10/exper/IMG/pdf/la_demarche_de_creation_en_danse_a_l_ecole.pdf

http://www2.ac-lyon.fr/ressources/ain/eps/IMG/pdf/demarche_pour_aborder_la_danse_de_creation_au_cycle_1_.pdf

http://sylvain.obholtz.free.fr/cariboost_files/demcreation.pdf

Les ressources mobilisées par l’élève font directement écho aux enjeux ou attendus en danse.

Ressources affectives: il faut passer devant les autres, communiquer corporellement, connaitre ses possibilités gestuelles. Il arrive fréquemment qu’un élève refuse de s’engager en début de cycle de danse à cause de l’aspect émotionnel/ la difficulté de se laisser voir par les autres. Aussi, le passage de 2 groupes à la fois peut permettre de réduire cette “angoisse”.

Ressources motrices: l’élève doit maîtriser et utiliser les dissociations segmentaire, l’équilibre. Il développe une motricité expressive (contrôle son énergie).

Ressources informationnelles: l’élève doit prendre et anticiper les informations, faire des choix, se situer dans l’espace et le temps.

Ressources cognitives: imaginer, mémoriser, affiner son regard de spectateur

Ressources énergétiques: gérer son tonus pour maintenir la qualité de mouvement.