Le récit et le discours

Récit et discours sont les deux catégories fondamentales d‘énoncés. Les productions littéraires relèvent soit de l’une, soit de l’autre ; selon les cas, les indices ne sont pas du tout les mêmes.

Dans le discoursl’émetteur s’adresse directement à un destinataire (lecteur, auditoire, autre personnage…) en référence à une situation d’énonciation (par exemple un écrivain rédige un essai pour des lecteurs contemporains, deux personnages dialoguent sur scène, un poète dit sa plainte…).

Ainsi, si on raconte un fait présent auquel on participe, c’est le discours. Face à un ou plusieurs interlocuteurs, un locuteur peut choisir de tenir des propos sur une situation à laquelle il participe lui-même. Il énonce, il communique : c’est le mode du discours.

Alors qu’ avec le récit, émetteur et destinataire s’effacent derrière la reconstitution d’un espace-temps fictif. Cet univers est représenté au moyen de la narration et de la description. C’est le cas dans le roman, le conte, la fable, certaines poésies…

Et si on rapporte simplement un fait passé : c’est un récit. C’est lorsque le locuteur raconte un événement (ou une série d’événements) auquel il ne participe pas, mais qu’il se contente de rapporter. Il s’efface devant les faits pour seulement dire comment ils se sont produits : c’est le mode du récit.

Les indicateurs du récit et du discours:

https://www.pulib.sk/web/kniznica/elpub/dokument/Drengubiak1/subor/6.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *