Les élèves et leurs caractéristiques

Prendre en compte les caractéristiques des élèves est indispensable  à la construction d’un module d’apprentissage. Par exemple des élèves vivant dans les Alpes ne disposeront pas des mêmes ressources motrices que des élèves vivant en région parisienne lors de séances à la patinoire (quoique?? je ne vais pas trop m’avancer le monde est plein de surprises).

Plus sérieusement, lors de votre oral et même dans votre vrai vie de PE il vous faudra tenir comptes non seulement des instructions officielles (I.O) mais aussi de l’âge des élèves, de leurs niveaux, de leurs besoins spécifiques et de leurs caractéristiques physiologiques..on parlera des ressources des élèves.

Elles sont de 5 types (à connaitre par cœur) : motrices, affectives, informationnelles, énergétiques et cognitives.

 

  • Les ressources motrices sont relatives à tout ce qui sollicite le corps sur le plan de la vitesse, de la force, de la puissance, de la coordination ou de la souplesse. Elles relèvent de la capacité de chaque élève à gérer intensité et temps d’action de son système musculaire.

Il existe 3 processus moteurs: le processus d’équilibration, la coordination et le processus de dissociation.

L’enseignement de l’EPS doit permettre aux élèves de passer

De réponses explosives où tout le corps est en mouvement et est parasité par des gestes inutiles. Ces derniers sont le fait d’un défaut de coordination et/ou de refus d’équilibration.

A une attitude où les élèves anticipent les déséquilibres, valorisent les indépendances segmentaires (effort mini/effet maxi)  et cordonnent les actions multiples et complexes par anticipation.

 

  • Les ressources affectives sont sollicitées  lorsque les élèves doivent s’engager dans l’activité. Ils leur faut oser, avoir envie,.. ils font face à la peur parfois et refusent l’activité.

Elles demandent un travail des élèves sur leur estime de soi.

L’enseignement de l’EPS doit permettre aux élèves qui refusent de s’engager dans l’activité par peur, manque de motivation, incompréhension des règles ou des tâches demandées, de s’investir en respectant les autres et les règles, en faisant preuve de créativité.

Les ressources affectives ainsi que les ressources cognitives sont celles que les élèves mobilisent en premier.

  • Les ressources informationnelles sont:
  1. extéroceptives, liées aux cinq sens. il faut savoir que la vue est le sens dominant. La vision peut être centrale ou périphérique.
  2. proprioceptives
  3. intéroceptives,

L’élève peut rester en retrait car il y a une surcharge d’information: le nombre d’adversaires ou de partenaires, les actions complexes qui nécessitent une prise en compte simultanée de plusieurs informations. Il est sur une vision centrale.

Il faut faire évoluer l’élève pour qu’il structure efficacement  le temps et dans l’espace autour de lui en prenant des informations par ordre d’importance et de façon sélective ( du plus au moins urgent)

 

  • Les ressources énergétiques:

Lors de la pratique de l’EPS, le corps de l’élève est sollicité ou plus exactement sa masse musculaire. Pour fonctionner, le muscle a besoin d’ATP ou Adénosine Triphosphate. L’ATP est fourni par 3 filières:

  • anaérobie alactique. Cette source est utilisée lorsque le muscle est soumis à un effort intense et court (inférieur à 12 secondes). Les réserves sont dans le muscle même.
  • anaérobie lactique. Cette source est privilégiée lors d’un effort long et intense (6 à 7 minutes). Cette dégradation de la ressource est à proscrire à l’école primaire.
  • aérobie. Cette filière est choisie lors d’un effort peu intense et long (supérieur à 6 min). Le processus se fait par oxydation du glycogène musculaire et ce en présence d’oxygène.

 

Ainsi, il s’agit d’amener un élève qui n’a pas compris le principe de gestion de l’effort et qui est très vite en sur-ventilation à gérer son effort dans une logique de durée en lien avec la pratique et l’intensité.

Les ressources énergétiques sont particulièrement mobilisées lors d’activités de type “Adapter ses déplacements à des environnements variés.”

 

  • Les ressources cognitives sont sollicitées  dans plusieurs domaines d’enseignement et notamment en EPS. L’élève est en interaction avec les autres, il doit prendre tout à la fois connaissance de l’activité et donc s’en fait une représentation, des règles. Il doit respecter les consignes et faire attention aux autres.

Il s’agit pour les élèves de passer d’une situation d’incompréhension des consignes ou des règles, d’absence de stratégie à une situation de “conscience” où ils appliquent non seulement les règles mais sont également capables de formuler des observations,  d’analyser des situations et de proposer des évolutions aux situations mises en place.

 

 

Mobilisation des ressources selon les champs:

“produire une performance”: mobilise essentiellement les ressources motrices et parfois l’aspect énergétique (endurance)

“se déplacer dans un milieu: une sur-sollicitation énergétique et une sous sollicitation informationnelle (au début en tout cas)

“coopérer et s’opposer”: la mobilisation des ressources informationnelles domine

” visé artistique”: mobilise en priorité les ressources motrices.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *