Sauter loin- Saut en longueur


http://matthieupointreau.free.fr/IMG/pdf/athle_strasbourg_5_sauter_loin.pdf

Le saut en longueur c’est : « Sauter le plus loin possible à partir d’un espace défini »

Objectif de l’activité

Réaliser une course d’élan progressivement accélérée et passer de courir à bondir.

Les objectifs à atteindre lors de l’activité

L’élève doit être capable de:

  • avoir une course d’élan d’accélération progressive sans rupture au moment de l’impulsion. 
  • de prendre l’impulsion le plus près possible de la limite d’appel
  • d’avoir une impulsion énergique vers le haut et l’avant
  • de me réceptionner sur mes pieds sans déséquilibre arrière

Les comportements observés.

  • L’élève ralentit avant de sauter , piétine ou s’arrête devant la zone d’appel
  • l’élève dépasse la limite d’appel, est trop loin de la limite d’appel ou n’est pas sur le bon pied ou saute à pied joint,
  • l’élève regarde ses pieds, garde la jambe libre tendue, se penche vers l’avant et déséquilibrer au moment de l’impulsion, ne s’aide pas des bras
  • L’élève tombe en arrière ou pose les mains en arrière à la réception.

http://web.ac-toulouse.fr/automne_modules_files/standard/public/p8740_def433bf14e03d4bc902782cfa44ae36Sauter_en_elementaire.pdf

Son comportement doit se modifier de tel sorte qu’au lieu de ralentir avant de sauter il accélère lors de sa course d’élan.

Au lieu de piétiner ou de s’arrêter devant la zone d’appel, il enchaîne course et impulsion sans rupture.


Ateliers et remédiations

Situations d’apprentissagesObjectifs à
atteindre 
Comportements attendus Comportements observés 
Avoir une course d’élan en
accélération progressive
sans rupture au moment
de l’impulsion.
Accélère lors de la course
d’élan 
Ralentit avant de sauter – En binome, un élève court l’autre frappe dans les mainspour marquer le ryhtme.

– Courir sur 15 à 20 m avec des lattes espacées à intervalles réguliers ou irrégulliers ou progressivement.


Avoir une course d’élan en
accélération progressive
sans rupture au moment
de l’impulsion.
Enchaîne course et
impulsion sans rupture
Piétine ou s’arrête devant la zone
d’appel 
 S’élancer et accélérer pour franchir l’obstacle d’une hauteur ou d’une longueur variable (privilégier un obstacle pour obliger à l’élévation pour sauter loin.)
Prendre l’impulsion
le plus près possible
de la limite d’appel
Arrive dans la zone d’appel
sur son pied d’impulsion
Dépasse la limite d’appel
Est trop loin de la limite d’appel
N’est pas sur son bon pied
Saute à pieds joints
-Par deux : un élève court à partir d’un endroit matérialisé et prend appel dans la zone la plus proche de la ligne d’appel.
Le deuxième élève repère la zone dans laquelle son camarade a posé le pied. Au deuxième passage, l’autre élève rectifie sa position de départ.

-Dispositif : 3 couloirs d’élan avec des zones d’appel plus ou moins larges (1m/0,60m/0,30m), une zone de réception graduée. L’élève débutera dans le couloir avec la zone d’appel la plus grande. Après plusieurs essais, il changera de couloir…
Veiller à ne pas déformer la course d’élan, ne pas fixer du regard la zone d’appel.
Avoir une impulsion énergique
vers le haut et l’avant
Regarde au loin Regarde ses pieds -Le maître ou un autre élève montre un foulard au moment de l’impulsion. Le sauteur doit en  indiquer la couleur. Un observateur pourra relever la distance du pied d’appel par rapport à la marque de
départ.

Avoir une impulsion énergique
vers le haut et l’avant
Pointe le genou de la jambe
libre vers le haut et l’avant 
Garde la jambe libre tendue -Courir prendre l’appel sur un plinth ou sur un tremplin. Se réceptionner sur un tapis ou dans un sautoir.

-Courir, prendre une impulsion et arriver le plus loin possible sur un matelas de réception

Sauter le plus loin possible, Courir vite, franchir l’obstacle et continuer sa course.
– en hauteur (obstacle mou)
– en longueur (matérialiser des zones de réception : « franchir une grande flaque d’eau avec cônes par exemple »)

Avoir une impulsion énergique
vers le haut et l’avant
Garde le buste vertical au
moment de l’appel 
Se penche vers l’avant
Est déséquilibré au moment de
l’impulsion
Par groupes de deux enfants. Le sauteur prend son élan, et lors de la suspension, le maître ou un autre élève montre un foulard. L’élève devra en indiquer la couleur.
On recherchera la meilleure performance en gardant le regard au loin.

Avoir une impulsion énergique
vers le haut et l’avant
Lance ses bras vers l’avant
au moment de l’impulsion 
Ne s’aide pas des bras -Le sauteur prend son élan et cherche à sauter le plus loin possible pour toucher les foulards avec la tête. Placer à 1m de la zone d’appel, de chaque côté de la fosse des poteaux de saut et l’élastique auquel
sont accrochés des foulards (hauteur : taille moyenne des enfants + 30cm)

– Courir, franchir l’obstacle et tomber en fente (tapis de mousse).
Se réceptionner
sur ses pieds
sans déséquilibre arrière
Arrive groupé sur ses pieds,
bras en avant
Tombe en arrière à la réception
Pose les mains en arrière
– Courir, franchir l’obstacle et retomber sur les deux pieds (fosse, tapis)

Courir, franchir l’obstacle et retomber sans tomber en arrière : essayer de toucher le foulard

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *