5. Le discours indirect

Dans le discours indirect, les paroles sont transformées pour s’intégrer au récit. Par exemple: Son frère lui dit qu’il devait partir immédiatement.

Le discours indirect désigne également les pensées.

Dans le discours indirect, le changement de situation d’énonciation entraîne des changement de temps, de personne, d’indicateur de lieu et de temps. Les paroles ainsi rapportées dépendent d’un verbe de parole et ne sont JAMAIS autonome. Elles sont introduites par ” si” (où, quand..), par “de” ou par “que”.

Les verbes de paroles (dire, penser, demander, affirmer, , murmurer, chuchoter, ..) rendent compte de la façon dont la parole a été prononcée.

Les temps employés sont l’imparfait, le conditionnel et le plus que parfait. Le locuteur et le destinataire ne sont plus des pronoms mais des noms ou des groupes nominaux. Les repères spatiaux temporels sont également modifiés. Le lendemain => le jour d’après.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *