4/12 Les problèmes fondamentaux

Les problèmes rencontrés par les élèves sont d’ordre:

Postural. Placer le corps dans une position d’équilibre inhabituel pour s’orienter.

Respiratoire.Adapter ses modalités respiratoires aux actions de déplacements,

Moteur. Trouver des appuis stables pour se propulser dans un milieu fluide.

Informationnel. Trouver des modalités d’informations dans un milieu inhabituel.

Affectif. Maîtriser ses émotions en objectivant le risque (problème d’aquaphobie, appréhension, stress..)

 

Les représentations du débutant: 

“Si je lâche le bord je coule”, “je me remplis d’eau”, “je ne vois plus rien”, “ça pique les yeux”, “je ne sens plus mon poids”, “je m’enfonce”, “je ne sais plus où je suis”.

Il est important de comprendre que la pratique de la natation est source d’émotions : le plaisir d’une part ( jeux, flottaison, pirates, imaginaires..) et d’autre part anxiété (représentation du milieu suite à un trauma ou une représentation erronée du milieu)

L’élève doit passer de l’attitude “je fais le petit chien sinon je coule” à je fais la planche. De “si je mets la tête sous l’eau je m’étouffe à une situation d’apnée de 10 à 12 secondes, souffler sous l’eau.

Il s’agit pour lui d’une remise en cause de son schéma corporel et ce en particulier en C1 où ce schéma est en cours d’acquisition. Les repères habituels sont  perturbés.

 

Les ressources mises en oeuvre: 

Motrices: pour la construction d’une nouvelle locomotion dans un milieu différent, bras moteurs et jambes équilibrantes, coordinations jambes- bras et respiration.

Affectives: prendre du plaisir sous l’eau

Cognitif: comprendre que le corps flotte.

La natation développe également des compétences psychosociales: se faire confiance et faire confiance aux autres,  faire preuve d’autonomie, faire attention à sa sante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *