1. Qu’est ce qu’écrire?

Ecrire c’est communiquer en différé: reconfigurer la parole et la pensée à l’aide d’unités linguistiques et des signes graphiques conventionnels.

Ecrire c’est graphier avec lenteur: une maîtrise progressive de la cursive et du geste grapho-moteur.

Ecrire c’est gérer denombreuses contraintes (linguistiques, cognitives, graphomotrices..)

 

Les phases d’apprentissage de l’écriture

Le niveau pré-syllabique:

A ce stade écrire (qui relève d’une intention de sens) est différent de dessiner (enchaînement de ligne et structuration en motif). Les mots sont des “logos”, des images en rapport avec l’objet. On parle de grapho-perception.

Les écritures sont proportionnelles à la longueur de la chaîne parlée. Par exemple: l’élève vous dira que train est un mot plus long que voiture.Et si on lui demande d’écrire train, il “écrira” un mot avec beaucoup de symboles ou de lettres parce qu’un train c’est très long. On parle d’écritures segmentés.

Le mot est à la taille de l’objet. 

En lecture, l’élève se situe au niveau logogrammique .

Le niveau syllabique

L’élève porte attention au codage des unités sonores. Pour lui chaque syllabe correspond à un signe écrit.

Le niveau syllabo-alphabétique

C’est la transcription des sons de la langue oral en plus en plus de phonogrammes.

Attention néanmoins car pour l’enfant certains éléments graphiques correspondent à des syllabes et d’autres à des phonèmes. => il oublie des lettre dans le mots.

A ce stade l’élève est capable de faire une proposition alphabétique par exemple, si on lui demande d’écrire le mot TAPIS. Il peut propose TPI, TAPI. Pour CADEAU, il proposera KDO ou CADO.  On se situe à la fin de la grande section de maternelle ou début CP.

Le niveau alphabétique  ou stade orthographique.

L’élève encode l’oral. Il passe d’une transcription phonétique à une écriture alphabétique.

 

L’acquisition du geste graphique

 

Source : Liliane Lurçat

Vers 1 an et demi, l’enfant trace des traits

Vers 2 ans, il est capable de geste croisé. C’est à dire que la vue contrôle la main, le tracé devient intentionnel.

Vers 3 ans et demi, l’enfant maîtrise le sens et affine sa motricité. Il coordonne l’épaule et la main. IL peut réaliser une spirale ou escargot.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *