Les stratégies de compréhension en lecture

Pour comprendre un texte il faut:

  • comprendre 99% du vocabulaire,
  • mémoriser les différents événements,
  • hiérarchiser les informations mais en même temps retenir les détails,
  • relier les informations entre elles pour en comprendre de nouvelles. Soit des informations textuelles, soit des information liées à la connaissances du monde ( = faire des inférences),
  • combler les ellipses,
  • interagir avec le texte (sentiment, culture, ..)

Pour se faire, l’élève doit être capable de:

  • savoir déchiffrer,
  • avoir mis en mémoire un certain nombre de mots,
  • utiliser ses connaissances personnelles et références culturelles,
  • prélever des informations,
  • connaitre du vocabulaire.

On distingue 3 types de compréhension:

  • EXPLICITE ou la compréhension de la macrostructure ( la recherche du schéma narratif)
  • IMPLICITE ou inférentielle (très enseignée): des inférences culturelles, logiques, explicites.
  • INTERPRÉTATIVE

Les écueils les plus fréquents de la compréhension de texte sont :

  • la compréhension d’un mot à partir de sa morphologie ou à travers le contexte, comprendre la dimension polysémique d’un mot et reconnaître les expressions figurées.
  • comprendre les reprises anaphoriques ,

Les inférences peuvent être sur le lieu, l’agent, le temps, l’objet, l’action, la catégorie, cause/effet, sentiment..

 

Au cycle 3 il est attendu que l’élève soit capable de: 

  • renforcer sa fluidité de lecture, 
  • comprendre un texte littéraire et l’interpréter, 
  • comprendre des textes, documents et images et les interpréter, 
  • contrôler sa compréhension et adopter un comportement de lecteur autonome.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *