Courir vite selon les cycles

Au cycle 1: Agir dans l’espace, dans la durée et sur les objets

Il s’agit pour l’élève de découvrir  les différentes façon de courir, sauter et lancer. Au cycle 1, l’enfant s’engage dans l’activité dans la  durée. Il apprend à adapter son geste pour donner des trajectoires différentes à des projectiles variés. Il ajuste ses actions et déplacements en fonction de la trajectoire de l’objet qu’un autre lui envoie. Il trouve la manière la plus efficace pour mieux atteindre les buts proposés.

 

Rappelons que courir vite au cycle 2 et 3 c’est “Produire une performance maximale, mesurable à échéance donnée.”

Au cycle 2:

Attendus de fin de cycle

  • Courir, sauter, lancer à des intensités et des durées variables dans des contextes adaptés.
  • Savoir différencier : courir vite et courir longtemps / lancer loin et lancer précis / sauter haut et sauter loin.
  • Accepter de viser une performance mesurée et de se confronter aux autres.
  • Remplir quelques rôles spécifiques.

Compétences travaillées pendant le cycle

  • Transformer sa motricité spontanée pour maîtriser les actions motrices ; courir, sauter, lancer.
  • Utiliser sa main d’adresse,  son pied d’appel et construire une adresse gestuelle et corporelle bilatérale.
  • Mobiliser de façon optimale ses ressources pour produire des efforts à des intensités variables.
  • Pendant l’action, prendre des repères extérieurs à son corps pour percevoir : espace, temps, durée et effort.
  • Respecter les règles de sécurité édictées par le professeur.

Repères de progressivité

Quelle que soit l’activité athlétique, l’enjeu est de confronter les élèves à une performance qu’ils peuvent évaluer. Ils doivent, tout au long du cycle, en mobilisant toutes leurs ressources, agir sur des éléments de leur motricité spontanée pour en améliorer la performance.

L’évaluation permet de vérifier que les élèves sont passés d’une activité spontanée à une activité organisée par rapport à un but nécessitant une réelle coordination. 

Il est attendu de l’élève :

  • une course longue d’au moins 6 min à allure régulière, 
  • course de vitesse max sur 20 m ( réagir rapidement à un signal de départ, respecter le couloir de course, franchir la ligne d’arrivée à pleine vitesse) 
  • saut en longueur avec élan (pied d’appel, course, zone d’appel) 
  • lancer un objet bras cassé (enchaîner prise d’élan et lancer bras cassé) 

Au cycle 3:

Attendus de fin de cycle:

  • Réaliser des efforts et enchaîner plusieurs actions motrices dans différentes familles pour aller plus vite, plus longtemps, plus haut, plus loin.
  • Combiner une course un saut un lancer pour faire la meilleure performance cumulée.
  • Mesurer et quantifier les performances, les enregistrer, les comparer, les classer, les traduire en représentations graphiques.
  • Assumer les rôles de chronométreur et d’observateur.

Compétences travaillées pendant le cycle:

  •  Combiner des actions simples : courir-lancer ; courir-sauter.
  • Mobiliser ses ressources pour réaliser la meilleure performance possible dans des activités athlétiques variées (courses, sauts, lancers).
  • Appliquer des principes simples pour améliorer la performance dans des activités athlétiques et/ou nautiques.
  • Utiliser sa vitesse pour aller plus loin, ou plus haut.
  • Rester horizontalement et sans appui en équilibre dans l’eau.
  • Pendant la pratique, prendre des repères extérieurs et des repères sur son corps pour contrôler son déplacement et son effort.
  • Utiliser des outils de mesures simples pour évaluer sa performance.
  • Respecter les règles des activités.
  • Passer par les différents rôles sociaux.

Repères de progressivité:

Des aménagements sont envisageables pour permettre aux élèves d’exploiter au mieux leurs ressources pour produire une performance maximale, source de plaisir.

Privilégier la variété des situations qui permettent d’exploiter différents types de ressources dans un temps d’engagement moteur conséquent.

Les retours sur leurs actions permettent aux élèves de progresser.

Il est attendu de l’élève :

  • une course longue d’au moins 10 min à allure régulière,
  • une prise en compte de la performance réalisée au regard des autres élèves,
  • la capacité à tenir les différents rôles.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *