La gestion de l’hétérogénéité

On constate des tailles, des morphologies et des niveaux différents. Face à ces différences, il est nécessaire de mettre en place une pédagogie différenciée/diversifiée.

En mettant par exemple deux parcours en parallèle, l’un plus grand, avec des haies plus hautes ou plus basses, des intervalles inter-obstacles plus ou moins grand.., mais les objectifs restent les mêmes.

Il est également possible de constituer des groupes de besoins : les élèves courent différemment, certains tapent au sol quand ils courent, d’autres utilisent plus ou moins activement leurs bras, d’autres sont crispés, respirent de la même manière… l’analyse de leurs besoins permet de répondre en proposant à chacun une situation adaptée aux besoins. On passe là à une pédagogie différenciée.

Par ex : éducation du pied (course sur des terrains différents : sable, en monté ou en descente, terrain dur, tas de feuille mortes) ou courir droit (cône au milieu du parcours ou consigne pour perturber l’équilibre : courir épaule contre épaule avec un partenaire,..)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *