Sauter haut- saut en hauteur

Objectif de l’activité

Prendre une course d’élan avec une accélération progressive puis prendre une impulsion et se grandir.

Les objectifs à atteindre lors de l’activité

L’élève doit être capable de:

  • avoir une course d’élan d’accélération progressive sans rupture au moment de l’impulsion. 
  • d’avoir une impulsion énergique vers le haut
  • trouver et utiliser le bon pied dans la zone d’appel

Les comportements observés.

  • L’élève ralentit avant de sauter , piétine ou s’arrête devant la zone d’appel
  • l’élève produit un saut rasant, ne s’aide pas des bras, arrive assis.
  • l’élève dépasse la limite d’appel, est trop loin de la limite d’appel ou n’est pas sur le bon pied ou saute à pied joint,
  • l’élève cherche son pied d’appel, court le long du sautoir et prend son impulsion au-delà du milieu du sautoir, effectue son appel trop près/loin de l’élastique.

Ateliers et remédiations

  • Passer de ralentir avant de sauter , piétiner ou s’arrêter devant la zone d’appel à avoir une course d’élan d’accélération progressive sans rupture au moment de l’impulsion. Si la difficulté rencontrée ici et identique à celle de sauter loin, elle ne sera pas traité de manière identique.

On proposera à l’élève de sauter haut après des courses d’élan plus ou moins longues et des trajectoires différentes ( en face, en oblique, en courbe), d’essayer différentes trajectoires de courses d’élan pour sauter haut.
Ces situations se pratiquent sans aires de réception constituées de matériaux amortissants dans le but d’arriver sur les pieds

  • Passer de produire un saut rasant à se grandir au dessus de sa jambe d’appel

Proposer à l’élève d’enchaîner des sauts sur des obstacles de plus en plus haut.


Le saut pourra être: au-dessus d’un élastique , par-dessus un obstacle adapté, sur un obstacle élevé : plinth, banc.
Après quelques pas d’élan sur des obstacles de plus
en plus hauts.
Sauts avec appel pieds joints (hauteur de 40 à 80cm) , sans marquer d’arrêts au niveau du sol.

  • Passer de laisser ses bras pendre à s’aider des bras vers le haut. Pour se faire on pourra proposer à l’élève un atelier où il doit sauter haut pour toucher un foulard avec différentes parties du corps (tête, mains, coudes, épaules,…)
  • Passer de arriver assis à arriver debout : Sauter en prenant son appel un pied sur un plinth, en partant à droite, en face, à gauche du sautoir pour arriver sur le haut d’un gros tapis.
  • Pour trouver le bon pied d’appel , on peut proposer à l’élève de sauter haut à partir de zones variées, d’essayer différentes zones d’appel pour sauter haut.

On peut proposer des situations avec puis sans tremplin partir de différentes zones.

Exemple d’une situation d’apprentissage : chercher des provisions dans les arbres

Description de l’atelier : des anneaux de couleur sont fixés par des cordes au panier de basket à différentes hauteur.

Consignes à respecter : sauter pour atteindre l’un des anneaux. Il est possible de partir de la gauche ou de la droite

Exploration de l’activité : trouver son pied d’appel, sauté à pied joint, avec élan

Tu as réussi si :

  • Tu arrives à utiliser toujours le même pied d’impulsion
  • Tu arrives à toucher un objet

Démarche mise en œuvre pour réussir :partir du pied d’appel, effectuer une course d’élan en accélération progressive, produire une impulsion énergique vers le haut, trouver et utiliser le bon pied dans la zone d’appel qui puisse permettre d’arriver en dessous de l’objet pour pouvoir donner une impulsion sur le pied d’appel et atteindre un des anneaux avec la main opposée au pied d’appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *